La saga des Médicis : Le lys de Florence (tome 2) de Sarah Frydman

Publié le par mademoisellechristelle

La saga des Médicis : Le lys de Florence (tome 2) de Sarah Frydman

.

L’histoire : Les Médicis, après leur exil à Venise, reviennent à Florence dans la liesse populaire. Cosimo, mécène libéral et généreux, est aussi un politicien et un marchand redoutable dont les alliances sont déjà internationales. Il nomme les papes, déjoue les intrigues, décide des mariages, accroît son pouvoir et agit en maître absolu.

Face à lui, la jeune Lucrezia, le « lys de Florence », fille d’un aristocrate allié des Médicis, rêve d’amour, de bonheur et de liberté. Quel peut être le destin d’une femme, jeune, belle, intelligente et cultivée dans une cité en plein essor où le fracas des armes et des alliances politiques couvre celui des cœurs et des idéaux les plus purs ?

Après Contessina, Le Lys de Florence poursuit la saga des Médicis, tout particulièrement celle des femmes qui furent le pilier et l’âme de leur entreprise et auxquelles Sarah Frydman rend justice avec autant de talent que de passion.

La saga des Médicis : Le lys de Florence (tome 2) de Sarah Frydman

.

Ce que j’en pense : Le tome 1 de la saga de Sarah Frydman m’ayant laissé un très bon souvenir, j’avais très envie de découvrir le tome 2. Et ce tome, à mon sens, surpasse le premier..

Sarah Frydman utilise toujours le principe de l’histoire romancée. Le roman est agréable à lire car il est plein de rebondissements qui donnent envie de tourner les pages sans cesse. Là encore, je ne pourrai affirmer si les faits racontés dans le roman sont fiction ou vérité, mais le lecteur est très vite happé et accroché aux personnages.

Pour ma part, j’ai adoré le personnage de Lucrezia. C’est une femme libre, intelligente, qui aime se cultiver, mais surtout, c’est un caractère passionné. Lucrézia s’intéresse beaucoup à la géopolitique et elle aurait sans doute fait carrière si son époque ne la cantonnait pas à un rôle de femme au foyer.

Elle rêvait de vivre son amour au grand jour avec le Comte Vernio. Mais son père lui imposera un mariage avec Piero de Médicis, qu’elle n’aimera jamais. Malgré les interdictions, Lucrezia prendra des risques insensés pour se retrouver dans les bras de l’homme qu’elle aime. Soyons honnête.. La réalité historique n’a peut-être pas été aussi romanesque mais mon côté fleur bleue a quand même envie d’y croire !

Avec ce tome 2, la saga de Sarah Frydman prend clairement un tournant féministe et le lecteur comprend que le tome 3 tournera certainement autour d’une femme forte, ayant bâti l’histoire des Médicis.

Si la saga des Médicis est sur une pente ascendante.. vivement la suite !

Ma note : 3,75/5

Publié dans Littérature

Commenter cet article

Bernieshoot 22/06/2015 15:48

dans une série le second livre ests un tournant ça monte ou ça descend .. là visiblement c'est très bien parti. Bienvenue dans la communauté Livres Ö blogs, j'ai également un groupe du même nom et même esprit sur Facebook. Au plaisir de se lire

mademoisellechristelle 27/06/2015 10:09

Merci! Je m'en vais de ce pas rejoindre la communauté facebookienne !