Vernon Subutex 2 de Virginie Despentes

Publié le par mademoisellechristelle

Vernon Subutex 2 de Virginie Despentes

.

Ce que dit la quatrième de couv’ :

QUI EST VERNON SUBUTEX ?

Une légende urbaine.

Un ange déchu.

Un disparu qui ne cesse de ressurgir.

Le détenteur d’un secret.

Le dernier témoin d’un monde disparu.

L’ultime visage de notre comédie inhumaine.

Notre fantôme à tous.

Vernon Subutex 2 de Virginie Despentes

.

Ce que j’en pense : j’avais refermé le premier tome tout en ayant hâte d’ouvrir le second. Et pour être franche, je suis assez déçue..

On y retrouve notre Vernon national qui vit à présent dans la rue, et plus précisément dans le parc des Buttes Chaumont, où il occupe un squat. Avant de devenir définitivement SDF, Vernon avait confié les images des derniers instants d’Alex Bleach à Emilie ; les cassettes seront finalement volées par la Hyène.

Le lecteur va enfin découvrir ce que contenaient ces fameuses cassettes, objet de toutes les convoitises. Dans ces « ultimes confessions », Alex Bleach révèle que le suicide de Vodka Satana, ancienne star du porno, n’en était pas un et qu’il est persuadé qu’elle a été tuée.

L’ensemble des personnages rencontrés dans le tome 1 (on remerciera d’ailleurs l’auteure pour la petite séquence de rappel en début du roman) s’uniront alors dans la quête de l’assassin de Vodka Satana. Ils prendront tour à tour la parole, comme dans le premier tome.

De son côté, habitué à vivre dans la rue, Vernon décline les propositions d’hébergement qui lui donnent une impression de claustrophobie. C’est alors qu’il se retrouvera malgré lui « gourou » de la bande.

Vernon Subutex 2 de Virginie Despentes

.

A mon sens, ce tome 2 est dans la continuité du tome 1. Le style y est identique : cru et acide à souhait, et les nombreux personnages de cette comédie (in)humaine sont présents (quelques nouveaux sont venus se greffer en plus). Si le lecteur n’est pas dépaysé, il n’est toutefois pas surpris. L’énumération des portraits prend énormément de place dans le roman au détriment de l’intrigue, ce que je trouve décevant.

Ces longues descriptions étaient parfaitement justifiées dans le premier tome pour planter le décor. Dans le second, je les trouve inopportunes. C’est vraiment dommage car le talent de Despentes est toujours là, et je m’attendais réellement à ce qu’elle s’attarde plus sur l’intrigue. D’ailleurs, une fois les portraits passés, et lorsque l’on rentre dans l’histoire,  on ne peut plus se détacher du roman, pris dans un tourbillon infernal dans le Paris d’aujourd’hui : celui des riches, des pauvres, du monde de la débrouille, des fachos repentis, etc..

Lirai-je le tome 3 ? Sans doute, histoire de pouvoir me dire que la boucle est bouclée..

Ma note : 2,5/5

 

Publié dans Littérature

Commenter cet article

Lacavernedhaifa 12/04/2016 07:28

Vernon Subutex, est l'un des rares livres que j'ai refermé avant la fin. Je n'ai accroché avec rien, ni avec le personnage principal, ni avec l'atmostphère... Pourtant j'en attendais beaucoup de ce roman dont les médias disaient tellement de bien !

mademoisellechristelle 12/04/2016 10:51

C'est dommage ! Avez-vous déjà lu Despentes auparavant ?

Philippe 30/12/2015 20:00

Bonjour,

Je viens d'achever un roman fantastique (Innerlands - L'éveil) qui s'apparente à un univers aussi étrange que celui de la trilogie divergente, Hunger Games ou encore Labyrinthe.
Fantastique sans être irréel.
Je serais heureux de vous inviter à faire un tour sur mon blog "http://innerlands.over-blog.com/".
Vous pourrez y découvrir le synoptique du livre 1, ainsi que le prologue. Vos commentaires seront bien sûr les bien venus.
à bientôt peut-être.