D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

Publié le par mademoisellechristelle

D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

.

Ce que dit la quatrième de couv' : « Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu'un écrivain ne devrait jamais croiser ».

Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s'aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d'une époque fascinée par le Vrai.

Ce que j’en pense : Si « D’après une histoire vraie » devait m’être contée en deux mots, je dirais : captivant et fascisant.

Je m’explique.

Dans son précédent roman, « Rien ne s’oppose à la nuit », Delphine de Vigan ouvrait la boîte de Pandore et dévoilait sous l’œil du lecteur médusé sa propre tragédie familiale. Suite à cela, elle reçut plusieurs lettres anonymes dans lesquelles son auteur (anonyme) lui déversait toute sa haine.

Ces lettres ont terrifié Delphine de Vigan et on pouvait légitimement se demander si elle pourrait reprendre la plume après cela. Exercice difficile, surtout quand on est allé si loin dans l’écriture.

Dans ce nouveau roman, Delphine (de Vigan) raconte comment elle est en proie au doute. Elle souffre également du syndrome de la page blanche, à tel point qu’elle ne peut plus écrire une ligne voire même tenir un stylo entre ces mains sans être prise de vertiges (pas commode pour faire sa liste de courses).

C’est alors qu’elle fait la rencontre de L., pour qui elle sera une cible idéale.

D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

.

Dès leur rencontre, L. apparait comme un personnage fascinant. Le genre de femme que l’on voudrait être quand on est une femme qui a dû mal à s’affirmer : élégante, indépendante, sûre d’elle.. bref, le genre de femme charismatique tout droit sortie d’une pub pour Gérard Darel.

Mais L. va se révéler en réalité menteuse, manipulatrice et va peu à peu prendre l’ascendant sur Delphine. La relation qui va naitre entre les deux femmes sera exclusive, au-delà du fusionnel.. jusqu’à ce qu’elle prenne un tournant inattendu et périlleux pour Delphine.

 

D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

.

Delphine de Vigan se lance dans un thriller psychologique avec un suspens à la Hitchcock vraiment bien ficelé. Même si l’histoire tarde à démarrer, le lecteur est ensuite happé, impatient de connaitre la suite du roman. En ce qui me concerne, c’est l’un des meilleurs romans que j’ai lu cette année.

« D’après une histoire vraie ».. ou presque.. mélange fiction et réalité. L’auteur qui parle à la première personne est-elle Delphine de Vigan ? Rien n’est moins sûr..

Delphine de Vigan sème le doute dans l’esprit du lecteur qui peine à distinguer le vrai du faux, la réalité de la fiction. Mais cela importe peu car on prend réellement du plaisir à se laisser prendre au jeu de cette « histoire vraie ».

Les désirs des lecteurs sont au centre du roman : que veulent les gens ? Des autobiographies, des introspections, du réel, comme le soutient L. ? Ou se laisser entrainer, bouleverser, passionner par une fiction comme le pense Delphine ? Deux visions s’affrontent jusqu’à ce qu’une des deux prenne le dessus.

Dans un monde en quête d’« histoires vraies », de vécu et de téléréalité, la fiction a-t-elle toujours une place ? Finalement, peu importe l’histoire (vraie ou pas), l’important c’est la manière de la (ra)conter.

 

Ma note : 4/5

Publié dans Littérature

Commenter cet article