Garde la tête haute comme Dorothy Counts

Publié le par mademoisellechristelle

Il y a quelques temps, je suis tombée par hasard sur cette photo sur Pinterest. Intriguée, j'ai voulu en savoir plus.

La jeune fille au premier plan sur la photo s'appelle Dorothy Counts. C'est l'une des premières étudiantes noires à être admise dans une école ségrégationniste, la Harding University High School à Charlotte en Caroline du Nord (Etats Unis).

La pauvre Dorothy a tenu quatre jours avant que ses parents ne la retirent de cette école. Dès son arrivée, elle a dû faire face aux jets de pierre, aux crachats et aux insultes. Dorothy ignore ses camarades et marche la tête haute. Mais dès le deuxième jour, des déchets lui sont lancés à la figure et sa famille reçoit des menaces. Les professeurs n'ont jamais pris la défense de Dorothy et l'ignoraient complètement.

Dans une conférence de presse, son père déclare que «C'est avec compassion pour notre patrie et par amour pour notre fille Dorothy que nous la retirons en tant qu'étudiante du lycée Harding. Tant que nous sentions qu'elle pouvait être protégée contre les blessures corporelles et les insultes inscrits dans les murs de l'école et sur le campus, nous étions prêts à satisfaire son désir d'étudier à Harding».

La famille déménage ensuite en Pennsylvanie, où Dorothy sera diplômée par l'université Johnson C. Smith. Aujourd'hui, elle consacre sa carrière professionnelle au service de la protection de l'enfance.

Ce qui m'a frappé sur cette photo, c'est la manière dont cette toute jeune fille de quinze ans garde la tête haute malgré les moqueries des autres élèves. C'est aussi la volonté et la détermination qu'on peut lire dans ses yeux (elle a l’œil du tigre, le vrai !). 

Que l'on soit blanc ou noir, petit ou grand, mince ou gros, la vie ne nous épargne pas et nous donne des bons coups au moral. Dans ces moments, on a tendance à s'isoler et s'apitoyer sur son sort en tournant en boucle : "Pourquoi moi?", "C'est trop dur", "J'y arriverai jamais". Et bien dorénavant, au lieu de me regarder le nombril, je vais tâcher de repenser à cette photo en me disant la chose suivante : "Garde la tête haute comme Dorothy Counts".

Publié dans Le saviez-vous

Commenter cet article