Culottées de Pénéloppe Bagieu

Publié le par mademoisellechristelle

 

 

Ce que dit la quatrième de couv’ : Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés.

 

Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.

 

 

Ce que j’en pense : Etre culotté (fam.) : avoir du culot, être effronté.

 

Je ne lis pas de BD habituellement mais j’avais teeeeeellement entendu parler de celle-ci (en bien) que je me suis lancée. Et comme toutes celles qui l’ont lue, j’ai eu un véritable coup de cœur foudre pour ce livre.

 

« Culottées » est une BD qui rassemble de courts portraits de femmes qui ont marqué l’Histoire.. par leur culot ! Ce sont des femmes courageuses qui ont osé, elles ont élevé la voix, se sont rebellées contre les leurs ; ce sont des guerrières, des amazones, des wonder women de leurs temps. Bref, des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent, comme l’indique le sous-titre.

 

Je connaissais déjà certaines d’entre elles (mais pas toutes). Grâce à cette lecture, j’ai donc pu enrichir ma culture générale (je peux briller à présent en société) car le livre est très pédagogique. Ce sont des femmes de plusieurs époques, plusieurs pays, pas forcément bien nées et forcément les plus belles, mais elles ont toutes pour point commun le fait de s’être battues pour faire valoir leurs droits.

L’idée de cette BD vient d’un constat de l’auteure : les femmes sont souvent oubliées des personnages charismatiques de l’Histoire auxquels s’identifier.

 

Cette image de la femme forte et qui fait ce qu’elle veut est très positive à mon sens car elle démontre bien que l’image et la place de la femme dans notre société moderne est en train de changer. Aujourd’hui, les petites filles ne rêvent plus forcément d’être mère au foyer ou maîtresses d’école comme avant. Mis à part celles qui rêvent d’être des stars de téléréalité (elles feraient mieux de lire « Culottées »), beaucoup de petites filles rêvent aujourd’hui de changer le monde : être astronaute, médecin pour le tiers monde ou encore Président de la République. Et je trouve cela extrêmement féminis.. euh.. positif.

 

Même si le format de chaque histoire est court et qu’elle est présentée sous la forme d’une bande dessinée, on ne peut que reconnaitre le travail de documentation et de recherches de l’auteure en amont. Et le résultat est vraiment réussi. Bravo !

 

Ma note : 4,5/5

Publié dans Littérature

Commenter cet article