Cinquante nuances plus sombres de E.L. James

Publié le par mademoisellechristelle

50 nuances plus sombres

L’histoire : Nous étions restés sur notre faim à la fin du premier tome lorsqu’Ana, le cœur déchiré, a décidé de quitter Christian car elle estimait ne pas pouvoir lui donner ce qu’il attendait d’une femme à savoir une maitresse sado-maso qu’il pourrait attacher en petite tenue et talons aiguilles aux barreaux de son lit, tout en lui mettant des tartes dans la tronche, qui aimerait cela, et lui en redemanderait encore (T’aimes ça, hein ?! Oh oui !!! Oui qui ? Oui Monsieur ! Oups.. je m’égare là).

Bref, c’est le cœur brisé qu’Ana démarre son nouveau travail dans l’édition et décide de se consacrer entièrement à sa carrière.. pendant au moins deux jours ! Eh oui, à peine un week-end et deux jours après leur séparation, revoilà le beau Christian qui vient pointer son nez et à qui Ana ne résistera pas très longtemps (en même temps, on s’en doutait un peu).

Commencera alors une véritable love story entre les deux protagonistes (non mais attendez, on avait signé pour du sado-maso, nous !!!) qui s’envoient des « je t’aime bébé » à toutes les pages et dans toutes les positions.

Mais bien évidemment cette histoire ne sera pas sans encombres, puisque notre couple de tourtereaux devra faire face à de nouveaux dangers : le patron d’Ana qui la harcèle sexuellement, les ex de Christian complètement folles qui vont refaire surface et les révélations sur le passé mystérieux de ce dernier..

Leur amour résistera-t-il malgré tout ? Le suspense est à son comble..

Ce que j’en pense : Après avoir refermé le premier tome, je me suis demandée si on pouvait faire encore plus mauvais que ce livre. Eh bien oui, c’est possible : ce nouvel opus est encore pire que le premier..

Commençons tout d’abord par les retrouvailles entre les deux personnages. A la fin du tome 1, Ana a quitté Christian car celui-ci n’a pas réussi à lui faire aimer le sadomasochisme. Elle décide donc d’oublier son chagrin d’amour en se concentrant sur son travail. Sauf que, visiblement, Ana a les mêmes capacités de concentration qu’un poisson rouge.

En effet, deux jours à peine après avoir commencé son nouveau travail, Ana reçoit un mail de Christian : « Salut, c’est Christian, tu veux venir avec moi à l‘exposition photo ? » « Euhh..d’accord ».  Quelle volonté de fer !

50-nuances-plus-sombres-photo-une-430

L’histoire d’amour est ensuite amenée au lecteur avec une subtilité digne d’une vierge dans un magasin de porcelaine sado-maso ; ce qui, cela dit en passant, est quelque peu décevant puisque le côté sado-maso promis au départ est complètement passé à la trappe.

L’histoire d’amour entre Ana et Christian s’articule autour de plusieurs points.

Tout d’abord, elle est réglée par un cycle qui doit à peu près ressembler à cela : réflexions-dispute-sexe-réflexions-dispute-sexe (une relation profonde en somme). Autant vous dire que l’on tourne en rond et que les répétitions que j’ai pu reprochées dans l’écriture du premier tome sont toujours là.

Et là, chers lecteurs, je vous sens conquis.. Mais attendez donc la suite..

Comme je vous le faisais remarquer dans mon précédent billet (pour le lire, c’est ici), ce livre est un véritable temple de la consommation et de l’idée que le bonheur passe nécessairement par l’argent.

Eh oui, chers lecteurs, sachez qu’il convient de distinguer deux catégories de population : les gueux, comme nous, qui nous contentons d’offrir des fleurs ou des chocolats une fois de temps en temps, et Christian Grey qui s’en va acheter gaiement une voiture à sa petite amie un dimanche après-midi avec autant de facilité que lorsque j’achète mes carottes au marché. Après un mois de relation, faire cadeau d’une voiture, ça parait normal non ?

Le lecteur a également la chance de connaitre le prix et la marque de chaque cadeau ou vêtement (voire même chaque culotte) qu’Ana sort de la garde-robe offerte par Christian.. si ça c’est pas la classe !

« Il doit éprouver des sentiments pour moi. Ce doit être ça. Cet Ipad, ces chansons, ces applications, il tient à moi »

Mais qu’importe ! Quand on aime, on ne compte pas ! Remarquez, c’est quand même bien plus pratique quand on gagne 100.000 $ de l’heure.. donc t’inquiète, je peux te faire kiffer bébé !

L’histoire d’amour entre Christian et Ana est sans cesse rythmée par les états d’âme d’Ana qui peuvent se résumer ainsi : « Arriverais-je à combler ses besoins ? ».. « Non, je ne le quitterai pour rien au monde ».. « Mais je ne peux pas lui donner ce qu’il veut ».. « Je lui appartiens, corps et âme ».. « La fessée, j’aime pas ça, je le quitte ».. « Oh non, la fessée c’est bien finalement ».. Ana, ma chère, il va falloir se décider un jour ou l’autre ou sinon je te ferai bouffer ta cravache refermerai le livre avant que tu n’aies eu le temps de prendre ta décision !!!

Enfin, le lecteur en apprend un peu plus sur le passé trouble de Christian dont notamment les circonstances dans lesquelles il a été adopté ainsi que son enfance.

A ce stade, amis lecteurs, je vous sens au bord de l’orgasme vivement impatients de savoir la suite..

Concernant l’évolution des personnages, j’ai presque envie de vous dire : on prend les mêmes et on recommence !

Ana est toujours schizophrène puisque sa déesse intérieure ainsi que sa conscience sont toujours là.

« Ma déesse intérieure, enveloppée d'un boa en plumes roses et en diamants, pavane sa camelote sur des talons de salope » (quelle classe cette déesse intérieure).

A ce propos, dans le livre, Ana consulte le Dr Flynn, psychologue de Christian afin d’en connaître un peu plus sur son passé et savoir si une fille comme elle pouvait combler ses besoins (on tournerait pas un peu en rond là ?). Il est fort regrettable, à mon humble avis, qu’elle ait omis de lui parler de son problème de dédoublement de la personnalité afin de ne faire plus qu’un avec elle-même, ce qui rendrait son personnage plus crédible pour le lecteur.

3128607642_1_2_QXZeEuaR.jpg

Sinon, l’auteure essaye toujours de nous faire croire qu’Ana est diplômée en littérature. J’émettrais cependant de sérieux doutes quant à cette hypothèse dans la mesure où Ana utilise le mot « bordel » ou « putain » à peu près 7896 fois dans le bouquin.. De plus, à s’extasier toutes les 20 lignes sur Christian telle une midinette à la vue de Justin Bieber, je doute fortement qu’Ana ait elle-même dépassé le brevet des collèges..

Monsieur Gris.. euh Christian, pardon.. est toujours le même : un maniaque de l’hyper-contrôle qui ne laisse pas Ana traverser la rue toute seule et surtout, et c’est ce qui rend son personnage plus séduisant auprès de nos lectrices mémères amatrices de porno, toujours aussi hyper-riche.

D’ailleurs, à ce propos, le doute m’habite. Si le lecteur est bien informé quant à la forme, la taille et le goût du pénis du Christian, il l’est beaucoup moins bien sur son travail (quoi, comment ça, vous vous en fichez ?!?). Les maigres indices que nous donnent l’auteure consistent à nous faire savoir que Christian a une société dans le domaine des télécom, qu’il cherche à remédier à la faim dans le monde et qu’il achète des sociétés d’édition.. Vous me suivez là ?

Cela n’a pas vraiment l’air d’intéresser Ana qui ne se demande à aucun moment d’où lui vient tout ce pognon (rappelons qu’il a la classe de dire à Ana qu’il gagne 100.000 $ de l’heure) alors qu’il se contente de passer trois coups de fil dans la journée en guise de « travail » (et là, amis lecteurs, je sens pointer chez vous le désir de reconversion).

Concernant le style de l’auteure, laissez-moi vous dire que s’il existait une police de l’écriture, cette femme serait en prison !

L’histoire traine beaucoup trop en longueur : 300 pages pour décrire trois jours, c’est vraiment troooooop lonnnnnnnng ! Et je ne parle pas de trois jours d’action, je vous parle d’un voyage de 300 pages dans les pensées d’Anastasia Steele !!!

Pour vous donner une idée, je me suis lancée dans un petit exercice de Steele style afin de vous faire faire découvrir celui de E.L. James :

Je me lève ce matin à 6 heures 30. Ouuuuh comme il est beau Christian, nu allongé dans le lit. Une fois debout, je me regarde dans le miroir. J’ai les joues toutes rouges car Christian m’a enflammé avec son regard de baise braise ce matin au réveil. Comme j’aime quand son regard gris se porte sur moi et me déshabille de la tête aux pieds ! Je décide de me faire une queue de cheval car je trouve cette coiffure plus pratique pour l’activité qu’a décidée Christian pour nous aujourd’hui. Il a décidé d’aller m’emmener acheter une nouvelle voiture. Moi j’aimais bien mon ancienne Audi mais il a décidé qu’il m’achèterait une Saab. Je ne sais pas ce qu’il a avec les voitures étrangères. Et puis, je me demande quelle couleur je vais choisir. Surement une grise pour être assortie aux yeux de Christian. Ah, les beaux yeux de mon cinquante nuances ; ces yeux qui peuvent se montrer à la fois tendre, incendiaire et glacial. Christian est comme ça, lunatique ; il change souvent d’humeur au cours de la même journée. C’est sans doute lié à son passé mais à qui exactement ? A sa mère pute et camée, à ses ex, à sa famille ? Christian a un passé vraiment trouble. Comme il a dû souffrir étant enfant ; quand j’imagine ce petit garçon à qui on a fait du mal, les larmes me montent. Mais je l’aime, jamais je ne le ferai souffrir et je ne pourrais jamais passer ma vie sans lui. 

Vous trouvez que ce que j’ai écrit est intéressant ? Alors imaginez lire 500 pages de ce blabla sans action ! (quoi, comment ça, vous vous êtes endormis ?!?)

Capture-decran-2013-01-23-a-18.jpeg

Que penser de ce tome 2 au final ? Pour ma part, j’hésite entre l’ennui et la comédie (voire la parodie). Je regrette que le côté érotico-sado-maso soit complètement oublié au profit de scènes de « sexe vanille » où Ana est au bord de l’orgasme sur simple demande.

Pour moi, la relation entre les deux personnages sonne faux. Ana et Christian ne partagent rien d’autre à part le sexe. Comment alors s’engager avec un homme dont on ne connait même pas la couleur préféré ou la taille de sa pointure de chaussures ? Pour moi, c’est inconcevable !

Enfin, on sent que la théorie de Hegel prend tout son sens dans ce nouveau tome puisqu’Ana a complètement pris l’ascendant sur Christian : le maître est devenu esclave.

Alors, lirai-je le tome 3 ? Oui, sans doute. Mais l’auteure fera-t-elle encore pire que le tome 2 ? La suite au prochain épisode !

grand papillon rose et noir personnalisez sculpture photo-p

Et pour finir, trois petites citations : « Il m’adresse son petit sourire de travers et lève les mains dans un geste qui signifie « Je suis tout à toi, bébé ». Je souris, c’est Noël »

« M'habituerai-je un jour à ce que Taylor m'appelle "Madame" ? J'ai l'impression d'être vieille, d'avoir au moins trente ans »

« Je crois que nous mangerons plus tard, dit-il. Remets le poulet au réfrigérateur".. Jamais je n'aurai imaginé que Christian Grey prononce une phrase aussi sexy.. »

 

 

 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

luc 29/11/2016 09:17

Sur le site http://50nuancesplussombres.fr toutes les actualités de la saga 50 nuances...
Bonne journée

soaelys 31/10/2016 09:18

Moi aussi j'ai beaucoup ris à la lecture de ton article, surtout que je suis en train de lire le tome 2.. je te rejoins sur le fait qu'il baratine trop pendant xx pages.. si bien que des fois je saute des paragraphes.

mademoisellechristelle 09/11/2016 22:49

Bon courage pour ce nouveau tome !

Pauline 27/08/2016 23:36

Ah qu'est ce que j'ai rigolé en lisant l'article, t'as vraiment un très grand sens de l'humour! Je ne peux que te donner raison sur les bouquins. Si l'auteur de ce roman digne d'un Harlequin (et encore) avait utilisé autant de finesse et d'humour que toi dans les pensées de ses personnages, je ne me serais peut être pas endormie à la ligne 5 du premier bouquin... et à la ligne 3 du deuxième!^^

mademoisellechristelle 28/08/2016 13:47

Hey hey hey ! Merci :) Tu n'as pas encore osé le troisième ?

Marie 20/08/2016 10:34

Salut, j'ai une question : est ce que c'est possible de lire directement le tome 2 sans avoir lu le tome 1 (juste en ayant vu le film) ou je risque de pas comprendre beaucoup de chose ? Merci de ta réponse ;)

mademoisellechristelle 20/08/2016 11:32

Je pense que c'est tout à fait possible. Il y a beaucoup de répétitions donc ça devrait aller. Bonne lecture !

Charlène 24/08/2015 15:58

Merci pour cette chronique! J'adore ton style et ton humour :)

mademoisellechristelle 06/09/2015 19:08

Merci à toi pour ton commentaire !

Ricci 21/08/2015 17:33

100% d'accord.
Je suis un mec mais faire jouir sur un simple caressage de seins, je dis chapeau l'artiste.
Ridicule, 700 pages , où j ai meme saute quelques pages car lire miss prude pleurer à chaque fois qu elle touche pepere ca va 2 min....

mademoisellechristelle 06/09/2015 19:08

Ha ha ha ! Merci de me conforter dans ce sans !

poupoule 05/05/2015 14:52

Ta façon de voir les choses est drôle et sans prise de tête, j'adore!!

mademoisellechristelle 13/05/2015 22:10

Merci !

poupoule 05/05/2015 14:56

D'ailleurs je ne trouve pas le tome 3 (à moins que je n'ai pas assez bien cherché) quel dommage...

Sara 24/04/2015 23:23

J'ai longtemps entendu parler de cinquante nuance de Grey mais je ne savais pas ce que c'était. Et bien , pour tout dire, j'ai vraiment beaucoup aimé le tome 1. C'était nouveau pour moi et le scénario n'était pas ennuyant. Mais en lisant le deuxième tome, c'était plutôt du genre : "Allez Sara, force toi à finir ce chapitre. Ce serait dommage d'avoir acheté le lire pour rien." Et puis après "Oh, c'est quoi ce nouveau mot ?" L'auteur a voulu mettre tout les mots qu'elle connaissait pour montrer à quel point elle était intelligente et c'est agaçant à la longue. Oui, j'aime la littérature anglaise du 19/20ème siècle, c'est poétique et tout et y a des mots compliqués, mais là c'est plus barbant qu'autre chose. Quand on passe du Bordel de merde à l’annihilation

Un autre point, le fait qu'Anastasia change. Je veux dire par là qu'elle n'est plus la même femme que dans le tome 1. Celle qui vit simplement sa vie avec les moyens d'une femme qui cherche un bouleau après avoir eu sa maîtrise. Bon, comme dirait les ados : " Elle se croit trop ". Elle fait la dame modeste lorsqu’on lui offre 24 mille euros mais pour une voiture, toute la gamme Apple, des habits plus chères les uns que les autres, c'est "Viva la vida".
Et les scènes de sexe sont fatigantes à la longue. C'est tout le temps la même chose. " Mon cinquante nuance enlève mes vêtements, me dit que je suis magnifiquement magnifique, il râle sur le fait que je ne prend pas la pilule puis nous ne formons plus qu'un.» J'avais aimé le un car les scènes "hot" étaient plus intéressante que ça. C'était mieux décrit.
Et le scénario ! Je ne sais pas si tu connais «Wattpad», une plate forme où les lecteurs amateurs postent leurs histoires. Et comme c'est en général des adolescentes, c'est trop cliché et irréel. Je vais faire un dessin : C'est une jeune fille discrète, parfaite mais non, je veux dire par là que l'actrice se dit banale mais au fur et à mesure, on découvre qu'elle est construite comme Vénus. Bref, Ensuite, cette jeune fille je-suis-parfaite-mais-pas, rencontre The BAD BOY, qui a un passé difficile et qui est mystérieux. Ensuite, ( comme parfois le BAD BOY fait partit d'un gang ou a des mauvaises fréquentions ) la fille est menacé par des méchants. Elle est en danger. Mais BAD BOY qui a finalement un cœur tendre vient la sauver après avoir été si souvent odieux avec elle. Et le BAD BOY a toujours une ex qui est super jalouse de Je-suis-parfaite-mais-pas.
Et bah Fifty Shades of Grey,, c'est la même chose.
Et la dernière chose que j'ai pas comprit : « Mon cinquante nuances », ça veut dire quelque chose ?
Ta critique est la meilleur qui m'ait été donné de lire jusqu'à là.
Pourrais-tu faire une critique du film, s'il te plaît ?

alegna 04/04/2015 10:30

Tu ecris super bien.Mais chacun pense ce qu il veut.

mademoisellechristelle 06/04/2015 10:46

Tout à fait, chacun est libre de penser comme il le souhaite

Claire 27/03/2015 00:16

Ta chronique est top
J'ai une question concernant le tome 2. Juste après la demande en mariage de Christian, le bouquin se termine sur un paragraphe que je n'ai absolument pas compris. Je n'ai pas abordé encore le tome 3, et c'est peut-être dut à cela ?

So bouquine 27/02/2015 09:10

Je viens de terminer le tome 2 et ta chronique m'a bien fait rire. Ca résume très bien le bouquin et ta version est tordante.

Sara 24/04/2015 22:39

C'est Jack qui parle et il explique à quel point il déteste Christian et Anastasia et que c'est lui qui a saboté Charlie Tango. Et qu'il lui ruinait la vie et qu'il est triste, et qu'il est en colère et patati patata. Enfin, je crois.

mademoisellechristelle 17/03/2015 20:12

Merci!

Johanna 13/02/2015 23:30

Hello! Cest pas vraiment un commentaire, plutot une aide que je cherche. Cest vraiment con mais jarrive pas à passer par dessus.
A la page 156 du tome 2, Christian parle de carte des zones interdites et Ana dit qu'elle plaisantais à ce propos...mais à quel moment auparavant parlent-ils de carte? J'ai l'impression que sa sort de nulle part..
Si qqun pourrait m'aider...sa m'empêcherait de devenir folle (oui je fais très attention au moindre detail inutile :))

Larelou 25/02/2015 15:30

Les "no-go-zones" ? Pardon.... C'etait facile ;-)

Bégonia 08/02/2015 21:09

et Nous les femmes incultes, on adore ce genre de bouquins...

Laure Addams 05/02/2015 15:26

Merci, tu m'as fait bien rire. J'avoue que je n'ai pas eu ton courage de continuer au-delà du premier (qui a bien failli me faire vomir devant tant de connerie). Mais je suis tout à fait d'accord avec toi. Je n'aurais pas écrit mieux.
Mais cela m'aura permis de découvrir ton blog. Laure

zofia 16/01/2015 19:34

Je viens juste de le finir et j'éprouve tout à fait les mêmes sentiments que toi !! elle a réussi à faire un tome 2 encore plus mauvais que le premier...
Et ta description de la relation Ana/Christian, tu as oublié : admiration-dispute-réflexion-sexe ;-)
Je n'arrive pas à croire que j'ai lu 800 pages de vide !! mais je n'ai pas ton courage, je ne me sens pas du tout capable de lire le troisième tome.

camille 19/06/2014 14:01

je ne savais pas comment décrire ce livre à mes copines pour leur éviter de perdre leur temps, BRAVO, vous m'avez fait bien rire et grace à vous je sais maintenant que lire n'est pas fini pour moi.
l'avantage de ce bouquin c'est de faire un retour dans mes années d 'ado.quand je lisais arlequin AH! ces personnages si récurrents d homme riche beau puissant et toujours cette gourdasse qui veut pas mais qui veut!!!!!!!!!!!!!!!

Déborah 18/04/2014 02:22

Bonjour mademoiselle Christelle. Je ne suis pas du tout d'accord avec vous car j'ai adoré cette trilogie mais je ne vous écris pas pour commencer un débat inutile avec vous.. Simplement pour vous dire que j ai adoré vous lire.. Non parce que réveiller sa fille de 4 ans parce que maman rigole trop fort ( a 2 heures ..) c'est une première !!! J'ai hate d'en lire davantage .. Merci pour cette parodie (oui oui ..) moi en tous cas je considère cela comme telle puisque je suis accro a ces livres. Merci :-)

mademoisellechristelle 20/04/2014 18:12

Bonjour Déborah,

Je comprends tout à fait que l'on peut aimer la trilogie des cinquante nuances et je ne blâme personne pour ça. Effectivement, il est difficile de discuter les goûts de chacun ;)

Et si je t'ai fait rire, alors crois-moi c'est le plus beau compliment que l'on puisse me faire !! Un grand merci pour ton commentaire et j'espère que nous continuerons à passer de bons moments ensemble !

Laura-Lie 25/02/2014 12:26


Salut!

Je viens de finir le premier tome et je suis globalement d'accord avec toi. Cependant il y a une chose qui m'intrigue : Pourquoi avoir lu la suite? 

mademoisellechristelle 03/03/2014 21:32



Que veux-tu, mon côté sado-maso..



Stephanie 06/01/2014 13:26


Je suis totalement d'accord!!

mademoisellechristelle 06/01/2014 20:29



Merci !!



spring-butterfly 12/11/2013 20:17


si tu es blasée à ce point là, pouquoi t'entêter à lire ce roman nul à ch... ?
Ecris-nous plutôt un joli livre qui reflèterait ta sublimissime intelligence, ton bon sensn inné, l'amour et le respect que tu portes à ton prochain. Et surtout prends soin de nous divulguer la
recette de ta vie de smicarde épanouie.  

mademoisellechristelle 29/11/2013 10:32



Non, moi je me contente de donner mon avis et j'essaye d'amuser la galerie.. c'est déjà assez dur comme ça !