Le journal d'Anne Frank

Publié le par mademoisellechristelle

Journal d'Anne FrankL'histoire : Anne Frank est une juive allemande qui a émigré aux Pays-bas en 1933 à l'âge de quatre ans avec sa famille, dans l'espoir d'échapper aux persécutions contre les juifs.. qui les ont finalement rattrapées aux Pays-Bas.

Sentant que les mesures contre les juifs se font de plus en plus menaçantes, les parents d'Anne Frank décident de se cacher avec leurs deux filles dans l'annexe du magasin appartenant au père.

Un couple d'amis, les Van Daan, et leur fils, Peter, ainsi qu'un dentiste, Albert Dussel, viendront bientôt les rejoindre, tout ce petit monde s'entassant dans à peine 70 m2.

« Les juifs sont obligés de porter l'étoile, de céder leurs bicyclettes. Interdiction pour les juifs de monter dans un tramway, de conduire une voiture. Obligation pour les juifs de faire leurs achats exclusivement dans les magasins marqués « boutique juive » et de quinze à dix-sept heures seulement. Interdiction pour les juifs de sortir après huit heures du soir, même dans leurs jardins, ou encore rester chez leurs amis. Interdiction pour les juifs d'aller au théâtre, au cinéma ou dans tout autre lieu de divertissement. Interdiction pour les juifs d'exercer tout sport public : défense d'accéder à la piscine, au court de tennis et de hockey ou à d'autres lieux d'entraînement. Interdiction pour les juifs de fréquenter des chrétiens. Obligation pour les juifs d'aller dans des écoles juives, et bien d'autres restrictions semblables... »

Tous les huit espèrent ainsi échapper aux arrestations massives de juifs et vivront cachés avec la complicité de quelques employés du père d'Anne Frank, qui les approvisionneront régulièrement. Anne Frank relate leur quotidien dans son journal intime.

maison-anne-frank.jpgCe que j'en pense : je risque encore de me faire des ennemi(e)s.. mais qu'à cela ne tienne, je me suis jurée d'être honnête : je n'ai absolument pas accroché au Journal d'Anne Frank. Voilà, c'est dit..

Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai trouvé Anne Frank assez insupportable avec son coté enfant gâté, mais surtout complètement nombriliste et égocentrique. Certes l'exercice du journal intime s'y prête bien, mais quand même !

De plus, je trouve qu'Anne Frank se victimise sans cesse pour attirer l'attention (la lettre qu'elle écrit à son père en est la preuve la plus flagrante), ce qui m'a profondément énervé pendant environ un tiers du livre.

Sa sœur Margot m'a fait beaucoup de peine car elle est véritablement seule et n'a pas de confident au sein de l'annexe, contrairement à Anne Frank qui est proche de son père et qui se rapprochera de Peter.

entrée maison anne frankToutefois, Le Journal d'Anne Frank reste un rarissime témoignage d'une adolescente juive ayant vécu et subi les atrocités de la seconde guerre mondiale et pour cela, je ne peux me permettre de porter un jugement sur son histoire personnelle, surtout eu égard aux circonstances dans lesquelles elle a vécu les dernières années de sa vie.

Les récits d'Anne Frank révèlent des conditions de vie extrêmement difficiles et pesantes au sein de l'annexe.

En effet, elle nous fait part notamment du manque d'intimité, étant donné la petite surface de l'annexe, des problèmes d'hygiène (il était interdit de tirer la chasse d'eau des toilettes la journée), la peur constante d'être découvert (qui se transforme en une sorte de paranoia), les mésententes (huit personnes vivant les unes sur les autres sans avoir rien demandé et sans affinités particulières, ça se dispute), la nourriture très peu variée (majoritairement du choux et des pommes de terres.. et bon appétit biensur !).

L'enfermement au sein de l'annexe développe également certaines caractéristiques chez ses habitants comme la dépression ou l'irrascibilité.

«Mes nerfs me jouent de sales tours, j'ai un cafard épouvantable. L'atmosphère de la maison est déprimante, somnolente, accablante, surtout le dimanche. Dehors, aucun chant d'oiseau ; à l'intérieur, un silence mortel et suffocant plane sur tout et pèse sur moi comme s'il voulait m'entrainer dans des profondeurs insondables ».

chambre-anne-frank.jpegBien évidemment, à la lecture du Journal d'Anne Frank, notre quotidien devient tout à coup beaucoup moins pénible et l'on se remet un peu plus en question..

L'écriture d'Anne Frank est d'une extrême maturité pour son jeune âge, et dans la mesure où la version officiellement publiée a été retouchée, je me demande si l'écriture n'a pas été modifié en passant.. Mais bon, ce ne sont là que de simples suppositions..

Je tenais enfin à souligner que j'étais admirative de l'entraide et la solidarité qui a pu exister entre les habitants de l'annexe et les employés du père d'Anne Frank. Ceux-ci les ont réapprovisionnés, ont fait leurs moindres commissions et leur ont rendu visite très souvent afin de leur offrir un peu de compagnie.

Bien évidemment, ce type de comportement ne peut que nous renvoyer à nous même.. Si de tels évènements se produisaient aujourd'hui, que ferions-nous ? Aurions-nous l'âme d'un complice ou d'un bourreau ?

grand papillon rose et noir personnalisez sculpture photo-pgrand papillon rose et noir personnalisez sculpture photo-p

Et pour finir, une petite citation : « Dix ans après la guerre, ça pourrait faire un drole d'effet, mon histoire de huit juifs dans leur cachette, leur façon de vivre, de manger et de parler ».

 

Voici l'une des nombreuses adaptations cinématographiques :

 

 


 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cess 04/01/2014 22:08


Je dois vraiment le lire celui-là...
C'est bien aussi de voir un avis bien plus mitigé sur ce "classique"...  

mademoisellechristelle 06/01/2014 20:28



Le mieux c'est que tu te fasses ta propre opinion. J'attends ton billet !



Carine 12/10/2013 15:59


J'ai acheté ce livre il y a plus d'un an, je pense que c'est un incontournable mais il me fait peur... Tu n'es pas la première que j'entends critiquer ce livre. Tout de même, j'espère l'ouvrir un
jour, on verra !

mademoisellechristelle 18/10/2013 19:48



Le mieux reste toujours de se faire sa propre opinion !