Les amants du Spoutnik de Haruki Murakami

Publié le par mademoisellechristelle

les-amants-du-spout.jpgL’histoire : K., étudiant à l’université de Tokyo, est secrètement amoureux de Sumire qui elle-même aime en secret Miu, une femme mariée et de dix-sept ans son ainée. Sumire a quitté l’université pour se consacrer à l’écriture, sa passion. Elle passe ses journées à rédiger des textes superbement écrits, mais qui n’ont aucune cohérence entre eux.

Miu va embaucher la jeune femme en tant qu’assistante et va l’emmener en voyage d’affaires en Europe. Lors d’une soirée en Grèce, Sumire va avouer ses sentiments à Miu qui va se refuser à elle. C’est alors que Sumire disparait mystérieusement..

 

Ce que j’en pense : Je suis tombée sur ce livre un peu par hasard dans la bibliothèque de mon frère, et comme je ne connaissais que très peu les auteurs japonais, je me suis dit que c’était l’occasion.

J’ai découvert une écriture véritablement poétique et soignée et ce fut un vrai bonheur de lire Murakami ! Il a su transporter le lecteur dans un autre monde, qui se situe entre le rêve et le fantastique (la frontière est extrêmement ténue pour ce roman), et j’ai vraiment adoré son univers.

Le titre choisi par l’auteur n’est pas un hasard. Spoutnik est une famille de satellites lancés par l’union soviétique dans les années 1950 ; Spoutnik 2 avait d’ailleurs pour passager une chienne qui ne survécut pas au voyage dans l’espace. Tout comme Spoutnik a gravité en orbite autour de la Terre, les personnages du roman gravitent en orbite autour de leur solitude.

etreinte.jpgEn effet, Les amants du Spoutnik représentent en réalité ces amants qui se tournent autour tels des satellites, se croisent parfois, mais n’interagissent jamais ensemble. Chacun des protagonistes est immensément seul dans la vie et affronte seul également son destin. C’est un peu comme dans la vraie vie : nous tournons tous autour les uns autour des autres, nous nous croisons parfois, mais nous demeurons tous seuls au fond.

Presque sur le ton de la confidence, Murakami évoque à travers ce roman la solitude des êtres mais également l’amour impossible entre les trois personnages.

Ainsi, notre triangle amoureux est composé de deux femmes et d’un homme. Sumire est le personnage central de ce roman, même si elle n’en est pas la narratrice. C’est une jeune femme fantasque et complètement décalée par rapport à la société qui n’a que deux passions dans la vie : Miu et la littérature. Miu est une femme plutôt mystérieuse qui porte en elle un lourd secret qu’elle révèlera à K. Ce dernier, quant à lui, représente la rationalité masculine. C’est d’ailleurs pour son côté pragmatique et terre à terre que Sumire a besoin de lui.

Attention : ce livre n’est pas à conseiller aux adeptes des romans d’action ou à ceux qui aiment les grands rebondissements. En effet, il faut quand même avouer que les personnages se regardent quand même pas mal le nombril pendant tout le livre !

Pour ma part, c’est comme si la lecture de ce livre m’avait plongé dans un rêve, je me suis sentie dans un autre monde, de nuit et comme enveloppée dans une légère brume.. Bon, allez, promis j’arrête de fumer et je retourne bouquiner.. A plus les amis !

 

grand papillon rose et noir personnalisez sculpture photo-pgrand papillon rose et noir personnalisez sculpture photo-pgrand papillon rose et noir personnalisez sculpture photo-p


 

Et pour finir, une petite citation : « Je fermai les yeux, tendis l’oreille, et songeai aux descendants de Spoutnik, qui continuent à tourner dans le ciel, reliés à la Terre par la seule force de la gravité. Blocs de métal solitaires, ils se croisent, dans les ténèbres sidérales ou rien n’arrête leur course, puis s’éloignent pour toujours les uns des autres. Sans mots à échanger. Sans promesses à tenir ».

Publié dans Littérature

Commenter cet article

may 03/02/2014 07:40


Bonjour! J'ai nominé votre blog pour The Liebstar Award - voici les détails: http://may-theforcebewithyou.blogspot.hk/2014/02/liebster-award-2014-edition.html

Piplo 17/01/2014 00:14


J'ai bien accroché avec Murakami, ton billet me donne envie de retrouver cet auteur! Je note ce titre!!! Merci ;-)

mademoisellechristelle 02/02/2014 22:55


Mais de rien ;) Et bonne lecture !