Les secrets de la vie en couple – Episode n°1 : accepter le fait que mon mec n’est pas un prince charmant

Publié le par mademoisellechristelle

Désolée les filles mais.. LE PRINCE CHARMANT N’EXISTE PAS !!!

 

Et croyez-moi, si un jour quelqu’un avait réussi à me faire comprendre ces quelques mots lorsque j’étais célibataire, j’aurai pu économiser des années de thérapie, de multiples questions existentielles restées sans réponse (« mais pourquoi moi bouhou houu !? ») ainsi que des ruptures amoureuses dignes d’entrer dans le livre des records des largages amoureux les plus foireux.

 

crapaud1.jpgTout d’abord, il faut savoir que le terme de « prince charmant » a été inventé par les studios Disney. En effet, le terme de « prince » apparait pour la première fois au XVIIème siècle dans les Contes de ma mère l’Oye de Charles Perrault. Mais ce n’est qu’en 1950 que Walt Disney le qualifie de « charmant » à l’occasion de la sortie du dessin animé Cendrillon (Source : Wikipedia).

 

Et depuis, c’est le drame..

 

Non seulement le prince charmant a été utilisé maintes et maintes fois dans tous les films du genre, mais surtout, il s’est incrusté durablement dans l’inconscient collectif et dans le cerveau de chaque petite fille qui l’érige en véritable modèle (belle pression sur vous messieurs, n’est-ce pas ?).

 

Alors on l’imagine beau, intelligent, cultivé, fortuné (ben oui, un prince pauvre ça n’existe pas !), doux, romantique, avec un corps digne d’une statue grecque, courageux, protecteur, qui veut se marier, fonder une famille.. bref tout un tas de qualités propres à chacune d’entre nous.

 

 Mais surtout, chaque petite fille s’imagine que tous les hommes qu’elle va rencontrer correspondent à tous ces critères trait pour trait. Comment pourrait-il en être autrement ? Vous avez vu le mec de Cendrillon ? Et le brun aux yeux bleus qui tombe immédiatement sous le charme de Blanche-Neige ?

 

Or, les premières confrontations avec l’autre sexe sont très souvent bien éloignées des standards de Disney .. Non pas parce que les hommes n’ont pas les attributs du prince charmant : non, la vérité est ailleurs..

 

Bon, les filles, je ne vous apprends rien, la plupart des hommes du XXIème ne sont pas des princes charmants tout droit sortis d’un Disney. On le sait toutes : pas la peine de s’attarder sur ce fait.

princecharmant

Or, le problème c’est que, inconsciemment, chaque femme va chercher à imposer son modèle de prince charmant à l’homme qu’elle aime (en général, ça commence par la garde-robe) parce que c’est comme cela qu’elle conçoit l’homme idéal. Inconsciemment, nous allons donc gommer la personnalité de notre partenaire et nous oublions qui il est en réalité, avec ses rêves, avec ses espoirs et ce qui l’anime dans l’existence (d’ailleurs entre nous, qui peut répondre correctement à ces questions ?).   

 

Du coup, l’homme se braque. On est déçue, on se dispute, on se déchire et puis.. largage amoureux foireux.. (encore..)

 

Et si nous commencions à accepter l’idée que notre partenaire n’est pas un prince charmant, mais un être unique qui partage notre vie ? En effet, accepter notre homme tel qu’il est et ne pas essayer de le transformer en prince charmant pourrait être un premier pas vers le bonheur en couple.

 

Après tout, accepter l’autre c’est bien l’« aimer » non ?  Aimer son partenaire c’est bien vouloir son bonheur et tout faire pour qu’il s’épanouisse dans son espace naturel sans lui imposer ses propres croyances et ses opinions personnelles.

 

Accepter l’autre, c’est aussi accepter sa différence. Il aime la montagne et je préfère la mer.. Il passe tous ces week-ends à faire du foot alors que je préfèrerais une sortie en amoureux.. Qu’à cela ne tienne ! Composons avec les goûts de chacun et apprenons à trouver des points positifs dans les randonnées en montagne (houuu la romance en altitude) ou dans le football (houuuu les cuisses musclées).

 

Accepter l’autre c’est reconnaitre que notre partenaire a des failles. C’est aussi être à son écoute afin de pouvoir le comprendre, le connaitre un peu plus chaque jour.. pour l’aimer tel qu’il est. Rappelez-vous d’ailleurs le toast que Mark Darcy    a porté lors de l’anniversaire de Bridget : « To Bridget.. just as she is.. ». Si Mark accepte Bridget « just as she is », Bridget doit accepter Mark « just as he is »..

 

Bref, vous l’avez compris, je ne crois pas au prince charmant, je crois plutôt à une relation travaillée que je trouve beaucoup plus profonde avec l’homme qui partage ma vie.

 

Et puis, entre nous les filles, qui peut se vanter aujourd’hui  d’être une princesse? Teint et maquillage parfaits, corps de déesse grecque, toujours souriante, chevelure de rêve, maison toujours parfaitement entretenue, qui ne se plaint jamais, ne mange pas de kébab à 2 heures du mat’, et ne se réveille jamais avec la tête dans le sky et les cheveux qui poussent à l’intérieur..  Pas moi en tous cas !

 

Et surtout, rappelez-vous comment a fini Cendrillon.. Mais si voyons ! La chanson du groupe Téléphone (« jolie petite histoire »).. Alors franchement, les filles.. qui voudrait aujourd’hui de ce crétin de prince charmant ?shrek-sarkozy.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hélène 19/06/2012 10:40

J'éduque mon fils comme un futur prince charmant, alors ne brise pas mes illusions s'il te plaît...

Cristophe 18/06/2012 22:53

Dire que le prince charmant n'existe pas c'est nier mon existence.