Si le verre est à moitié vide ajoutez de la vodka de Marion Michau

Publié le par mademoisellechristelle

.

 

Ce que dit la quatrième de couv’ : Je m'appelle Marion. Je ne suis pas très grande, contrairement à ce qu'essaie de me faire croire Christian Louboutin. J'ai les cheveux bouclés et les yeux verts (marron-vert) (surtout marron). Avant de trouver l'homme de ma vie, j'ai eu pas mal d'histoires - je dis ça sans me vanter, elles ont toutes mal fini - le célibat, je connais. Je suis passée par là, et repassée et rerepassée en cherchant mon chemin. Je pensais que le grand amour m'apporterait toutes les réponses. Devinez quoi ? Il pose de nouvelles questions.

Faut-il croire les comédies romantiques ?

Avant de se poser des vraies questions sur l’amour, commençons par tordre le cou aux clichés qu’on nous inocule pendant l’enfance.

Le coup de foudre, ça existe, je l’ai vécu, ça vous tombe dessus, c’est lui et plus aucun autre, l’homme ultime, le simple fait de le regarder vous déclenche un orgasme spontané, c’est comme s’il était inscrit dans votre ADN, vous le voulez dans votre corps, votre vie, votre avenir… Oui, le coup de foudre, ça existe, mais ça ne dure pas. En tous cas, pas forcément.

Ce que j’en pense : parlons peu, mais parlons bien.. J’ai a-do-ré ! Vous savez toutes ces questions existentielles, que l’on se pose nous les filles : Pourquoi faut-il arrêter les régimes ? Peut-on être sexy au quotidien ? Pourquoi il ne faut jamais coucher avec son voisin de palier ? Eh bien Marion Michau y répond et c’est hyper drôle (fous rire toute seule devant ton livre garantis) !

 

J’avais déjà adoré « Les crevettes ont le cœur dans la tête » mais là, j’ai surkiffé son nouvel opus ! C’est vraiment bien écrit, c’est parfois très pertinent, mais c’est surtout addictif. A mon sens, chaque fille s’est déjà posé au moins une fois dans sa vie les questions (existentielles) du bouquin et cela nous rend proche de l’auteure. En le lisant, j’avais parfois l’impression d’écouter l’une de mes copines me raconter une histoire !

 

Franchement, foncez sur le livre : vous ne le regretterez pas et vous me remercierez même ! Bon, ok, j’exagère… mais quand même, lisez-le.

 

Ma note : 4,75/5

 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article