Les brumes de Sapa de Lolita Séchan

Publié le par mademoisellechristelle

 

Ce que dit la quatrième de couv’ : Immanquablement, chaque année, l’urgence de repartir me reprenait et je retournais voir Lo Thi Gom. Je sautais dans un avion pour Hanoï, un train de nuit pour Lao Caï, un bus pour Sapa. Et enfin je retrouvais Gom, là-haut dans les brumes des montagnes. C’était à la fois une fuite et un retour… l’enracinement et l’errance.

Nous vivons tous dans une cage. Celle de notre histoire, de notre famille. Parfois nous nous échappons pour 3 minutes d’envol. Et ces 3 minutes de fausse liberté sont plus précieuses que tout.

Ce que j’en pense : Partir à la recherche de soi : beaucoup y ont pensé, peu l’ont fait. Lolita Séchan, elle, a sauté le pas et est partie se perdre (pour se retrouver) dans les ruelles vietnamiennes.

 

Sur place, aucune illumination sur sa quête de soi, mais elle fait la rencontre de sa vie en la personne de Lo Thi Gom, une fillette issue d’une minorité (les Hmong) pour qui elle a un véritable coup de foudre amical. Les deux filles vont échanger leur vision du monde (leurs relations avec leurs familles, leurs rapports aux garçons, leurs destinées) et vont s’apprivoiser avec pudeur et sincérité.

 

Une rencontre, deux mondes opposés, deux destins qui vont se lier, deux âmes sœurs qui vont se trouver : le calcul est vite fait, c’est le coup de cœur assuré !

 

Bien plus qu’un simple voyage initiatique, « les Brumes de Sapa » sont une confrontation entre tradition et modernité avec deux visions opposées : celle de Lolita à la recherche d’authenticité, et celle de Lo Thi Gom à la recherche de modernisme. Le lecteur assistera d’ailleurs à « l’occidentalisation » du Vietnam que l’on perçoit au fur et à mesure des voyages de Lolita chaque année et découvrira la façon dont les habitants appréhendent ces bouleversements.

 

J’ai trouvé intéressant d’apprendre qui étaient les Hmong et quel était leur rôle dans l’histoire du Vietnam. Il s’agit d’un peuple nomade qui vit dans les montagnes du Vietnam et qui a servi d’indic aux américains pendant la guerre.

Les vietnamiens ont gardé cette rancœur qui fait désormais partie des mœurs, mais tolèrent les Hmong car ils attirent les touristes grâce à leur art. Lors du premier voyage de Lolita, on apprend que les Hmong n’ont accès ni aux soins, ni à l’éducation. Quel plaisir de pouvoir enrichir sa culture en lisant !

Je ne suis pas experte en bande dessinée mais j’ai trouvé que les dessins en noir et blanc de Lolita Séchan étaient très délicats et d’une grande sensibilité. J’ai lu quelque part que l’auteure avait mis cinq années avant d’aboutir à cette autobiographie… Je salue donc le travail accompli et le courage qu’il lui a fallu pour se dévoiler comme elle le fait : tout en subtilité.

 

Merci à @deslivresetmoi pour la découverte !

 

Ma note : 4/5

 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Vacances au Vietnam 12/09/2019 09:54

un des plus beau trekking effectué dans une vallée magnifique, habitants merveilleux, paysage à couper le souffle, prévoir bonnes chaussures avec crampons neufs car les sentiers sont très boueux et glissants, attention aux entorses nombreuses et même fractures. laissez vous guider par les femmes de la tribu des H'Mongs noirs, elles sont agiles et aiment vous tenir la main malgré le bébé sur leur dos pour vous éviter les chutes, et surtout acheter leurs bracelets, porte monnaie brodés car elles le méritent.

Trekking à Sapa 25/03/2019 10:59

J'aime beaucoup SAPA, une destination idéale pour faire du trekking. À Sapa, des paysages sont majestueux avec des montagnes et forêts, les rizières en terrasse et des cascades romantiques. Nous pourrons visiter des villages des ethnies afin de découvrir la culture unique des habitants et passera chez eux une nuit. Ce sera un mémoire inoublialbe lors du voyage au Vietnam.