La comédie (in)humaine de Julia de Funès et Nicolas Bouzou

Publié le par mademoisellechristelle

 

Voilà un essai qui dézingue complètement le management d'aujourd'hui.

Pour Julia de Funès (philosophe) et Nicolas Bouzou (économiste), les salariés aiment généralement leur entreprise et leur job, mais ils n'ont pas assez d'autonomie et ne trouvent pas assez de sens à leur travail. 

Pour les deux auteurs encore, le "happiness management", très en vogue en ce moment, n'a aucune chance de fonctionner si le management est défaillant. Ainsi, installer un baby foot ou une piscine ne sert à rien, tant que les gens ne sont pas mis en valeur par le management et tant que l'on ne priorise pas les compétences sur le reste.

Sont dans le collimateur des deux auteurs les réunions à rallonge, les reportings à tout va, sans oublier les seminaires qui frisent parfois le ridicule. Mention spéciale à France télévisions qui, pour tester la résistance au stress de ses collaborateurs, a simulé une prise d'otages au cours d'un séminaire...

Leurs préconisations ? Moins de réunions (on s'en doute), le développement du télétravail, des formations plus humaines.

Certains passages sont parfois un peu exagérés et à nuancer, mais le fond est tout de même là. Le tout est de savoir si les entreprises françaises sont prêtes à revoir leur façon de gérer les ressources humaines. A l'arrivée de la nouvelle génération sur le marché du travail, le management paternaliste doit-il encore subsister ? Ou au contraire doit-on considérer que le changement, c'est maintenant...

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article