Le Baiser de Sophie Brocas

Publié le par mademoisellechristelle

 

Ce que dit la quatrième de couv’ : Camille a toujours exercé son métier d'avocate avec sérieux, mais sans grande passion. Jusqu'au jour où on lui confie une affaire inhabituelle : identifier le propriétaire d'une sculpture de Brancusi, Le Baiser, scellée sur la tombe d'une inconnue au cimetière du Montparnasse. Pour déterminer à qui appartient cette oeuvre, il lui faudra suivre la destinée d'une jeune exilée russe qui a trouvé refuge à Paris en 1910. En rupture avec sa famille, Tania s'est liée à l'avant-garde artistique et a fait la rencontre d'un sculpteur roumain, Constantin Brancusi. Avec lui elle découvre la vie de bohème. Cent ans plus tard, élucider les raisons de sa mort devient pour Camille un combat personnel : rendre sa dignité à une femme libre, injustement mise au ban de la société.

Hassan l’avait déposée à côté de la place François Ier, que bloquait un camion-poubelle de la Ville de Paris. Elle avait dépassé l’engin de son grand pas décidé en évitant de respirer à plein nez le diesel et le remugle de la pourriture organique que l’on y déversait.

Ce que j’en pense : Paris, 1910. Tatiana est une jeune aristocrate russe qui séjourne chez sa tante afin d'y suivre des études de médecine. Tatiana est éprise de liberté et refuse le destin de femme lié à sa condition sociale. Elle rencontre Constantin Brancusi, un sculpteur roumain dont elle tombera follement amoureuse. Elle deviendra sa muse, il lui fera découvrir la vie de bohème.

Paris, de nos jours. Camille est une avocate spécialisée en droit de la propriété intellectuelle. Le Directeur des cimetières de la ville de Paris la saisit car un mystérieux marchand d'art veut s'emparer de la sculpture qui orne la tombe de Tatiana au cimetière de Montparnasse. Il s'agit du "Baiser", sculpté par Brancusi. Camille va alors mener une véritable enquête policière afin de savoir qui veut s'emparer de cette oeuvre et pourquoi elle a été scellée sur la tombe de Tatiana.

 

"Le baiser" fut une lecture agréable même si je n'ai pas accroché à la fin que j'ai trouvé un peu simple. Il s'agit d'un livre à deux voix, où la grande Histoire se mêle à la petite, et où la réalité se mêle à la fiction. En effet, il existe bel et bien une bataille juridique que se livrent l'Etat français et les descendants de Tatiana qui souhaitent récupérer la fameuse sculpture. Petit détail : Brancusi est aujourd'hui l'un des sculpteurs les plus chers de l'histoire. Le baiser vaut aujourd'hui des millions sur le marché de l'art. Pas étonnant qu'elle suscite autant d'intérêt !

 

Sophie Brocas nous propose une version romancée presque édulcorée de cette histoire. Le ton est parfois un peu naïf, mais il va bien avec le personnage de Tatiana. Au-delà de la dimension romanesque, elle nous fait nous interroger sur ce qu'est une œuvre d'art et sa valeur marchande (ou non).

 

Ma note : 2,5/5

tous les livres sur Babelio.com

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article