Passe-moi le champagne, j'ai un chat dans la gorge de Loïc Prigent

Publié le par mademoisellechristelle

 

Ce que dit la quatrième de couv’ : Ils sont de retour. Encore mieux habillés, encore plus déconnectés. Mais attention : « Tu crois que je suis à côté de la plaque mais ce n’est pas toi qui décides où est la plaque » ! Les poètes du hors-sol. Les timbrés du premier rang des défilés de mode. Tout un monde souvent parisien, toujours à la pointe, jamais épuisés. Loïc Prigent revient avec le dernier bulletin de santé de ses petits camarades du monde de la mode.

Diagnostic : - Des gens avec un bon sens hors du commun : « Passe-moi le champagne, j’ai un chat dans la gorge. » - Des gens qui connaissent très bien les maux des autres : « Elle a une allergie à la simplicité. » - Des gens qui savent éviter les obstacles avec simplicité : « Je file à mon déjeuner au Ritz. Je vous laisse gérer la crise, je reviens vers 16 h. » - Des gens qui n’ont pas le temps : « J’avais tellement faim j’ai oublié d’instagrammer mon repas. » - Des gens compréhensifs : « En tout cas on apprécie tous que tu attendes le soir pour pleurer. C’est un super progrès. » Et, quoiqu’en en dise ou en pense, des gens qui ne se font pas d’illusions : « Tu es belle. - Tu ne dis ça que quand je porte mon sac Chanel. »

 

 

Ce que j’en pense : Les voici de retour ! Et cette fois, ils sont mieux habillés, mais plus perchés que jamais !

 

Qui ? Je veux bien entendu parler des oiseaux rares de la volière dorée et glamour de la mode et dont Loïc Prigent nous offre ici la crème de la crème des pépiements. Alors bienvenue dans un univers où on boit du champagne comme de l’eau (« passe-moi le champagne, j’ai un chat dans la gorge »), où les gens sont simples (« elle habite à New-York mais elle fédexe ses robes à Paris pour le pressing »), bienveillants (« ses talons sont plus longs que sa mini-jupe »), et avec de vrais débats philosophiques (« tu préfères avoir de l’or ou du wifi ?).

 

Comme pour son premier opus (J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste), je me suis régalée à lire ces petites citations à la fois drôle et décalées issues de la planète fashion. C’est léger, c’est excentrique, c’est délicieusement sarcastique… vous reprendrez bien une petite coupe ? ;)

 

Ma note : 4,5/5

 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article