Le sari rose de Javier Moro

Publié le par mademoisellechristelle

Ce que dit la quatrième de couv’ : Cambridge, 1965. Rien ne prédisposait Sonia Maino, une jeune Italienne d’origine modeste, à rencontrer Rajiv, petit-fils de Nehru et fils d’Indira Gandhi. Au Varsity, le restaurant où leur ami commun les présente, Sonia tombe immédiatement sous le charme de cet étudiant discret, dont le seul rêve est de devenir pilote de ligne.

Trois ans après et malgré les réticences de son père, Sonia épouse Rajiv à New Delhi. Elle revêt pour l’occasion le sari rose tissé par Nehru en prison, celui-là même qu’avait porté Indira lors de ses noces. Par ce mariage avec Rajiv, Sonia, l’Européenne catholique, choisit d’unir son destin à celui d’une nation, qui, pour l’heure, lui est étrangère. Des années plus tard, en 1991, la mort tragique de Rajiv ne pourra défaire les liens qui se sont noués entre Sonia et le peuple indien…

Par-delà l’histoire de Rajiv et Sonia, ce couple improbable et passionné, Javier Moro nous raconte la métamorphose d’une femme : d’étudiante timide à Cambridge, Sonia deviendra une épouse et une mère, pour se révéler dans l’épreuve une habile politique. Au cœur de ce pays qu’avec le temps elle a fait sien, Sonia reprendra le flambeau des Gandhi…

New Delhi, 24 mai 1991.
Sonia Gandhi n’arrive pas à croire que l’homme de sa vie est mort, qu’elle ne sentira plus ses caresses, ni la chaleur de ses baisers. Qu’elle ne reverra plus le sourire si doux qui un jour, a ravi son cœur. Tout a été si rapide, si brutal et inattendu qu’elle ne peut encore le concevoir.

Ce que j’en pense : Si l'histoire de l'Inde nous était contée...

Rien ne prédisposait Sonia Maino, une jeune italienne aux origine modestes, à rencontrer Rajiv, petit-fils de Nehru et fils d'Indira Gandhi. Entre eux, c'est un coup de foudre. Sonia suivra Rajiv en Inde et l'épousera à New Delhi, vêtue du sari rose tissé par Nehru en prison. Sonia va apprendre à devenir épouse et mère mais elle va également se lier avec l'Inde et le peuple indien, jusqu'à finalement reprendre le flambeau des Gandhi...

Dans "le sari rose", Javier Moro retrace la dynastie des Nehru-Gandhi depuis Indira Gandhi, fille de Nehru, la matriarche impitoyable et habile politique, jusqu'aux petits enfants Rahul et Pryianka Gandhi en passant par le fils Rajiv Gandhi et son épouse Sonia.

J'ai trouvé le sujet intéressant, mais ce livre a été une petite déception pour moi. Tout d'abord, il est beaucoup trop long : 570 pages en grand format... je n'en voyais plus la fin !!  L'auteur s'éparpille sur de multiples détails qu'il développe beaucoup trop ; on s'ennuie un peu. Je dois même avouer que j'ai sauté certains passages 😞

Ensuite, je n'ai pas aimé la psychologie des personnages. Les gentils sont trop gentils et les méchants trop méchants. Il n'y a pas de nuances. A ce sujet, l'auteur précise au début du livre qu'il s'agit d'une version romancée de la vie de Sonia Gandhi et que ni Sonia Gandhi, ni ses proches n'ont collaboré à sa rédaction. Il s'agit donc d'une interprétation libre de l'auteur.  Difficile donc de savoir ce qui relève de la réalité et ce qui relève de la fiction... Est-ce un documentaire, est-ce une biographie, est-ce un roman ? On a du mal à savoir.

 

Ma note : 2,5/5

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article