Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin

Publié le par mademoisellechristelle

Ce que dit la quatrième de couv’ : Faute de connaître son histoire. Justine, vingt et un ans, se passionne pour celle d'Hélène, pensionnaire, presque centenaire, de la maison de retraite où la jeune femme est aide-soignante. Sa vie est un roman: sa rencontre avec Lucien en 1933, leur amour, la guerre, le juif Simon planqué dans la cave, la trahison, la Gestapo, la déportation...Justine extorque peu à peu à la vieille dame de lourds secrets et finit par affronter ceux de sa propre famille.

Je suis allée acheter un cahier chez le Père Prost. J’en ai choisi un bleu. Je n’ai pas eu envie d’écrire le roman d’Hélène sur un ordinateur parce que je veux promener son histoire dans ma poche de blouse.
Je suis rentrée à la maison. Sur la couverture j’ai écrit « La dame de la plage ». Et sur la première page :
Hélène Hel est née deux fois. Le 20 avril 1917 à Clermain en Bourgogne et le jour où elle a rencontré Lucien Perrin en 1933, juste avant l’été.

Ce que j’en pense : Une histoire, deux vies...

Justine travaille comme aide-soignante dans une maison de retraite. Elle se prend d'affection pour Hélène, l'une des pensionnaires. Chaque jour, Hélène raconte l'histoire de sa vie à la jeune femme : son grand Amour Lucien, la guerre, l'ami juif planqué à la cave, son café, son univers, sa manière de voir le monde etc... Fascinée, Justine va consigner les secrets de la vieille dame dans un carnet bleu comme la mer, à laquelle Hélène semble tellement attachée.

Dans le même temps, Justine va se confronter à ses propres secrets de famille : la mort mystérieuse de ses parents, ses grands-parents qui ont choisi d'enfouir cet évènement comme on enfouit la poussière sous le tapis, et Jules, son cousin qu'elle considère comme son frère.

Ce roman est un concentré de douceur et de poésie. L'histoire vous enveloppe comme un plaid tout doux un soir d'hiver et dont on n'a plus envie de se détacher. Alors on s'installe confortablement, on s'émeut, on frissonne, on enrage parfois et on a le cœur au bord des yeux.

Merci à Valérie Perrin pour cette histoire dans laquelle elle a mis un bout de son cœur et qui a touché directement le mien. Merci pour ces belles émotions. Merci pour la lumière qu'elle a mis dans ce roman. Merci de m'avoir permis de passer un moment avec Justine, Hélène, la mouette et les autres...  A bientôt j'espère

Ma note : 4/5

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article