J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

Publié le par mademoisellechristelle

Ce que dit la quatrième de couv’ : Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.

Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.

Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?

Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?

Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

Laisse-moi un peu de toi
Une miette, d’oreillette
Une particule, de ventricule
Un petit bout de ton cœur

Une ride, avant le vide
Un pour cent de ton sang
Rien qu’une goutte pour ma route
Ma déroute, rien qu’une goutte

Ce que j’en pense : Attention coup de cœur

Nathalie, mariée, deux enfants, est hôtesse de l'air. Quatre escales enchainées vont ouvrir les portes de son passé : Montréal, Los Angeles, Barcelone et Jakarta.

Ces quatre destinations, Nathalie les a déjà faites. Dans le même ordre. Il y a 20 ans. Et il y a 20 ans, elle a vécu une histoire passionnelle avec un jeune musicien qu'elle a revu à chacune de ses destinations.  Un coup de foudre comme on en vit qu'une fois dans sa vie. Cette histoire, Nathalie s'était jurée de ne plus y penser. Mais de multiples coïncidences vont lui faire revivre son passé. Et quand les coïncidences sont trop nombreuses, doit-elle croire au hasard ou a-t-elle rendez-vous à nouveau avec son passé ?

On connaît Michel Bussi pour ses très bons polars, mais il s'agit ici... d'une histoire d'amour ! Avec une grosse dose de suspens, bien évidemment ! Et cette histoire passionnelle démêlée comme un thriller... j'ai adoré ! C'est une belle originalité de l'auteur.

On retrouve tout de même Michel Bussi sur un thème déjà présent dans beaucoup de ses romans, à savoir la temporalité. Le jeu de miroirs entre les époques est tout simplement magique, une vraie invitation au voyage. Je me suis laissée bernée avec plaisir par la fin à laquelle je n'attendais pas du tout😉

Alors mon conseil : attachez vos ceintures, détendez-vous et profitez de votre beau voyage au-dessus des vertiges de l'amour....

Ma note : 3,5/5

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article