Femmes piégées de Linda Ducret

Publié le par mademoisellechristelle

Ce que dit la quatrième de couv' : En Italie, au mois de septembre 2016, une jeune femme, Tiziana, se suicide à la suite de la divulgation d’une vidéo intime dans laquelle elle apparaissait.
L’histoire de Marie n’est pas celle de Tiziana. Elle ne l’a jamais rencontrée. Mais un jour, sa vie aurait pu basculer de la même façon.
Alors qu’elle était une brillante attachée parlementaire, mariée et mère de famille, elle avait reçu des photographies de jeunesse compromettantes.
Le chantage, dont elle était victime, l’avait ainsi poussée à démissionner de ses fonctions politiques et à payer la rançon du maître chanteur resté anonyme.
Quand son ami Simon, candidat à la mairie de Paris, subit à son tour les mêmes attaques, elle s’interroge sur les liens possibles entre les deux affaires. Décidée à ne plus renier sa vie d’avant, elle contacte une avocate afin de lui demander de la défendre. Dans le même temps, un journaliste d’investigation et lanceur d’alerte réputé, enquête sur le passé sulfureux d’un homme. Est-il l’auteur et l’expéditeur de ces photos abjectes ?
Femmes piégées nous rappelle que si les réseaux sociaux ont facilité le revenge porn, ils ont aussi permis, avec le mouvement #MeToo, à la voix des femmes d’être mieux entendue.

Je m'appelle Marie Martins. Mon histoire n'est pas celle de Tiziana. Je ne l'ai jamais rencontrée. Mais un jour, ma vie aurait pu basculer de la même façon.

Pour quelles raisons ? Comment ?

Vous allez bientôt découvrir mon histoire,

Et vous rendre compte que vous pouvez prendre part, vous aussi, comme tant d'autres; à un crime commis par le Web.

Ce que j'en pense : Le revenge porn, tu connais ? 

Marie est une jeune maman qui occupe des fonctions d'attachée parlementaire. Plus jeune, elle a été contrainte et forcée de faire des photos compromettantes dans des positions suggestives. Lorsque ces photos réapparaissent quelques années plus tard et qu'on la fait chanter pour ne pas les diffuser, elle démissionne de son poste et paye la rançon au maitre chanteur. Puis, c'est au tour de son meilleur ami Simon, candidat à la mairie de Paris, de voir apparaitre des photos compromettantes. Ce timing si parfait serait-il le fruit du hasard ? 
 
C'est le premier livre de Linda Ducret que je lis et j'ai vraiment passé un agréable moment. Le style est très fluide et l'histoire se lit comme un thriller. 
Dans ce roman, il est question des réseaux sociaux, du revenge porn, de jeux de pouvoirs etc...donc des thèmes qui sont complètement d'actualité. Pour rappel, le revenge porn consiste à diffuser des images de nus ou à caractère sexuel sans l’autorisation de la personne qui apparaît sur ces images et généralement pour se venger. Ces pratiques sont souvent accompagnées d'un chantage, pour extorquer de l'argent à la victime. 
 
Comme ce fut le cas pour Marie. Quand Marie commence à mener son enquête afin de découvrir qui est à l'origine de cet odieux chantage, elle ne se doute pas de l'ampleur de l'engrenage dans lequel elle va se retrouver. Heureusement pour elle, elle sera très bien accompagnée, notamment par une avocate prête à sortir les griffes pour défendre les droits des femmes.
Depuis les #metoo et autres  #balancetonporc, certaines femmes osent prendre la parole pour dénoncer des pratiques abjectes de la part de ceux que l'on considère comme intouchables. Linda Ducret leur donne la parole dans cette histoire et croyez-moi... elles ont des choses à dire !
 
"Femmes piégées" fut une lecture intéressante et je remercie NetGalley et les éditions Librinova pour m'avoir fait découvrir cette auteure.
 
Ma note : 3/5
 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article