Né sous une bonne étoile d'Aurélie Valognes

Publié le par mademoisellechristelle

Ce que dit la quatrième de couv'A l'école, il y a les bons élèves modèles... et il y a Gustave.
Depuis son radiateur au fond de la salle, cet éternel rêveur scrute avec curiosité les oiseaux dans la cour ou les aiguilles de la pendule qui prennent un malin plaisir à ralentir chaque jour. Il aimerait rapporter des notes presque parfaites à sa mère, mais ce sont surtout les convocations du directeur qu'il collectionne pendant les cours. Pourtant, Gustave travaille avec acharnement durant tous les soirs. II passe plus de temps sur ses devoirs que la plupart de ses camarades, mais contrairement à Joséphine, sa grande sœur pimbêche et première de classe, cela ne rentre pas dans l'ordre. Pire, certains professeurs commencent à le prendre en grippe et à le croire fainéant.
Parfois, il suffit d'un rien pour qu'une vie bascule du bon côté... Un roman universel, vibrant d'humour croustillant et d'émotion constante.

Ce que j'en pense : Méga coup de cœur intergalactique <3 

Gustave (surnommé Gus-Gus) est un petit garçon doux et rêveur. Lorsqu'il fait sa rentrée scolaire pour la première fois à l'école primaire, il se retrouve en difficulté : si Gustave est doté d'une belle intelligence émotionnelle, il n'a pas l'intelligence dite "scolaire" que l'on attend de lui. Difficile de rivaliser avec sa grande sœur Joséphine, toujours première de sa classe avec son caractère de pimbêche. Gustave, lui, ne souhaite qu'une chose : pouvoir rapporter des bonnes notes pour rendre fière sa maman qui l'aide beaucoup à faire ses devoirs après son travail. Malgré tout le temps passé et l'acharnement de Gustave, les résultats ne sont pas là et les notes de Gustave ne décollent pas. Pire, certains professeurs commencent à le prendre en grippe et à le croire fainéant. Une jolie rencontre, comme un coup de pouce du destin, pourrait bien changer la vie de Gustave.
 
J'ai été extrêmement touchée par la sensibilité du petit Gustave. Comment rester indifférente face à ses souffrances de petit garçon dans un monde d'adultes étriqués dans leur rigidité et incapables de faire face à la différence ? 
 
Car oui, Gustave est différent. Il fait partie de cette minorité qu'on ne comprend pas, qu'on rejette et qu'on laisse au bord de la route parce qu'il ne rentre pas dans les cases. Et c'est là le sujet de ce roman. Comment faire quand on ne rentre pas dans les cases ? L'école peut être une source de souffrance pour de nombreux enfants qui se sentent différents : nombreux sont ceux qui vont grandir avec une mauvaise image d'eux à cause de cela.
Heureusement, Gustave aura la chance de croiser sur sa route une enseignante "pas comme les autres" dont les méthodes "ne rentrent pas dans les cases". C'est un bel hommage que rend Aurélie Valognes à ces enseignants qui mettent leur cœur et leur énergie à sauver ces enfants laissés sur le bord de la route. Cette histoire nous renvoie aussi à notre propre scolarité et à celles de ses enfants, lorsqu'ils sont confrontés aux jugements des maitres et des maitresses. C'est merveilleusement bien écrit et ça vous secoue pas mal !
 
Je souhaite à tous les enfants du monde de croiser la route d'une Mademoiselle Bergamote un jour !
 
Ma note : 4,5/5
 
 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article