Presque le silence de Julie Estève

Publié le par mademoisellechristelle

Ce que dit la quatrième de couv' Cassandre est rousse, frisée et haïe des autres enfants. On l’appelle le Caniche. Elle aime Camille, un garçon très beau et fou de chevaux. Un jour, elle se rend chez un voyant pour connaître son avenir. Mais la séance tourne mal. Le cartomancien lui révèle cinq prophéties terrifiantes qui ne cesseront, au cours de sa vie, de la hanter.
 
Presque le silence  raconte la vie d’une femme en dix chapitres, de son enfance à sa mort. Une vie qui traverse dix grandes pertes, l’amour fou et les deuils. Une vie mêlée au sort des hommes, des animaux et des arbres où les tourments de l’âme sont les miroirs de l’effondrement du monde.

Ca a commencé dans les forêts tropicales et les mangroves en Guyane. Des oeufs. Des tas d'oeufs. Ils était des millions, des montagnes. Les oeufs sont devenus des chenilles moches qui ont mangé les feuilles des arbres dont les palétuviers des marais. Leur abdomen était gonflé, leur poil épais, elles avaient trois paires de pattes.

Ce que j'en pense : Magistral !

Cassandre est rousse et ses cheveux sont frisés. A l'école, on la harcèle, on la surnomme le "caniche". En secret, Cassandre est amoureuse de Camille, le garçon le plus beau et le plus cool de l'école. Elle ne rêve que d'une chose : lui rouler un patin. Mais comment faire quand on est détesté par tous ? Pour se donner espoir et courage, Cassandre se rend chez un voyant. pour connaître son avenir. Mais la séance tourne mal. Le cartomancien lui révèle cinq prophéties terrifiantes qui ne cesseront, au cours de sa vie, de la hanter. 
Nous suivrons l'histoire de Cassandre de son enfance jusqu'à sa mort. Son histoire mêle amour, tragédie, abandon, espoir, deuil, folie, écologie, une fable où l’intime déchire l’universel.
 
Comme tous les romans qui m'ont émus, j'ai beaucoup de mal à trouver les mots. Alors, je vais laisser parler mon cœur.
 
Mon cœur a fait des bonds avec cette lecture ! J'en ai eu presque la respiration coupée...  L'ambiance est tantôt suffocante, tantôt haletante quand on assiste impuissants aux drames qui rythment la vie de Cassandre, puis vient la folie où tout fait sens, on s'oxygène à nouveau, pour arriver finalement à bout de souffle comme après une course effrénée..
L'écriture est magistrale, très poétique. les mots sont à la fois très doux et très durs, parfois il vous frappent même comme des coups de poing. 
 
"Presque le silence" est un récit incroyable : ne passez surtout pas à côté !
 
Ma note : 4,5/5
 
 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article