Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig

Publié le par mademoisellechristelle

Ce que dit la quatrième de couv' : Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...

Un prénom sur un badge
Elle en a vu d'autres, Julie.
Elle aurait pu s'opposer, prendre le risque, perdre son travail, mais garder sa dignité.
Quelle dignité ?
Ça fait belle lurette que ce petit bout de femme l'a perdue. Quand c'est une question de survie, on range au placard les grands idéaux qu'on s'était fabriqués gamine. Et on encaisse, on se tait, on laisse dire, on subit.

Ce que j'en pense : Alerte au coup de cœur !

En cette période particulière, je trouve qu'on a besoin de se faire du bien, de prendre soin de soi, de se retrouver, comme si on voulait arrêter le temps. Et ce livre, croyez-moi, est un excellent moyen d'y arriver !

On passe par mille et une émotions pendant la lecture : la gorge se noue, l'estomac se contracte, les larmes montent, elles coulent le long du visage, on les essuie d'un revers de main, on soupire, puis le chagrin passe et laisse place au sourire et à l'espoir ; l'espoir que demain sera meilleur, l'espoir que le malheur n'ait pas le dernier mot.

Julie, 20 ans, est caissière au supermarché. Les contes de fées, elle n'y croit plus depuis longtemps. Surtout depuis qu'elle élève seule son fils Lulu, 3 ans, seul rayon de soleil de sa vie. Alors, quand un jour, elle croise le chemin de Paul, la cinquantaine, qui propose de lui venir en aide sans rien en retour, elle ose à peine croire à cette aide désintéressée. Ému par la situation de la jeune femme, Paul les invite tous les deux dans sa maison de Bretagne. Et pour Lulu, qui n'a jamais vu la mer, elle pourrait bien accepter cette main qui se tend...

Un événement assez inattendu va arriver mais je ne peux pas vous le dévoiler... Tout ce que je peux vous dire, c'est que ce livre va vous mettre du baume au cœur.  Vous allez sourire en le refermant, et il vous donnera envie de vous reconstruire. Car oui, il est question de reconstruction, de colmater les fissures, ou de "coalescence" pour reprendre le terme utilisé par l'auteure. On a envie de se retrouver, regarder l'horizon et s'autoriser à être heureux, de nouveau. Ce livre, c'est l'étape juste avant le bonheur...

 

Ma note : 4/5

 

Publié dans Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 04/04/2020 19:04

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.